Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La Suède et moi

Maskarade, opéra de Carl Nielsen

29 Mars 2017 , Rédigé par JacquesG Publié dans #Musique, #Danemark

Maskarade, opéra de Carl Nielsen

J'ai emprunté ce coffret de 2 CD à la BM et je suis en train de l'écouter. Difficile de trouver des oeuvres de Nielsen dans le commerce à Dijon, et il y en a peu en prêt dans les différentes médiathèques. Je me souviens avoir écouté des pièces pour piano il y a longtemps. Nielsen est certes moins connu chez nous que Grieg et Sibelius, sans doute parce que sa musique est la moins "scandinave" des trois, pratiquement sans apport de musique folklorique ou traditionnelle.

Maskarade, opéra en 3 actes de Carl Nielsen, en danois, créé à Copenhague en 1906.

Wikipedia (anglais) résume l'action ainsi :

"The story revolves around Leander and Leonora, two young people who meet fortuitously at a masquerade ball, swear their undying love for each other and exchange rings. The following day, Leander tells his valet Henrik of his newfound love. He becomes distraught when reminded by Henrik that his parents have betrothed him in marriage to Leonora, the daughter of Leonard from remote Slagelse. Things get complicated when Leonard himself, whose daughter Leonora is the other part of this arrangement, comes complaining to Leander’s father that Leonora is in love with someone she met at the masquerade the previous night. In the third act, all is resolved when the various parties slip off to the night's masquerade, where all is revealed to everyone's mutual satisfaction."

Comme on peut le voir, l'action est simple et s'apparente davantage à celle des oeuvres non tragiques de Verdi qu'à celle de Peer Gynt, par exemple. Mozart aurait aussi pu composer sur ce livret, Cosi fan tutte est dans un registre dramatique proche. La musique m'en parait très classique, avec une belle orchestration et de belles envolées dans les voix, qui sont soutenues et très pures, plus légères que voix d'opéra à mon avis. 

NB

En danois, les "r" ne sont pas roulés, contrairement au suédois, ils sont produits un peu comme en français.

Dans un opéra français, langue dans laquelle on ne roule pas les "r" non plus, ils le sont quand même, plus ou moins agréablement d'ailleurs... En chant, choral ou dramatique, on roule toujours un peu les "r" (ma chef de choeur y tenait absolument), je n'ai jamais écouté un opéra français, italien, allemand, anglais, russe, ou il n'en aille pas ainsi.

Je constate que dans cet opéra de Nielsen, on ne roule pas les "r", pas plus que dans la langue parlée. Est-ce une spécificité de l'opéra danois ou du chant danois ? Vous pouvez sans doute m'éclairer.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article